Musée International d’Art Naïf Anatole Jakovsky

Le Musée International d’Art Naïf Anatole Jakovsky réunit un panorama unique de l’histoire de la peinture naïve, du XVIIIème siècle à nos jours.

Il est enrichi par la donation du collectionneur Anatole Jakovsky, qui a consacré sa vie au soutien d’artistes en marge. Fervent militant pour la reconnaissance des modernistes, il s’en détourne ensuite pour défendre la cause des artistes “naïfs”. Reconnu au XXème siècle comme un art à part entière, l’Art Naïf souffre néanmoins du caractère non académique et autodidacte de ses représentants. Il est qualifié au Québec « d’art indiscipliné », faisant écho à la grande émancipation de ces artistes. Le Musée International d’Art Naïf apparaît donc comme un lieu propice à la création et à l’expression de cette liberté : un cadre intime et familier pour accueillir un art peu connu, qualifié de « naïf » car spontané, individuel, privilégiant la vision intérieure du peintre.