Cette année, notre équipe vous propose toute une programmation d’événements OFF en attendant l’ouverture de l’exposition !

En janvier et février 2022, l’association Art et Leadership, en partenariat avec la Cinémathèque de Nice, vous propose un ensemble de projections sous forme de parenthèses d’évasion !

CINÉMATHÈQUE DE NICE
Acropolis – 3, esplanade Kennedy
06364 Nice cedex 4
Tramway ligne 1 : Acropolis
Tel : 04 92 04 06 66

Découvrez le programme de la Cinémathèque.

TARIFS

  • Carte d’abonnement annuelle obligatoire à partir de 12 ans : 2,60 €
  • Plein tarif : 3,10 € la séance
  • Tarif réduit : 2 €

Forrest Gump, Robert Zemeckis

Synopsis  

Assis sur un banc, un jeune homme, Forrest Gump attend. Il se lance alors dans le récit de l’Odyssée de sa vie, une vie pleine d’aventures et de rencontres, une vie qui file en parallèle de la grande histoire des Etats Unis de la deuxième moitié du XXe siècle.

L’échappée heureuse 

Symboliser une époque tout en traçant son propre chemin, voici l’ambition de ce film iconique et palpitant, voici le sens de l’échappée. Forrest Gump, candide et simple, ne choisit pas de s’écarter du chemin tracé car il est né sur ce chemin annexe. Il explore de nouvelles voies et détonne auprès de ceux qui l’entourent.

Il s’inscrit dans l’échappée par la fluidité et la simplicité de ses choix — ces mêmes choix qui s’offrent à nous et nous poussent à dépasser la ligne de flottaison.


Azur et Asmar, Michel Ocelot

Synopsis : 

L’histoire de deux frères de lait, Azur — un blond aux yeux bleus et fils du châtelain — et Asmar — brun aux yeux noirs et fils de la nourrice, séparés brutalement durant leur enfance. Tous deux bercés par la légende de la Fée des Djinns, ils se lancent à sa recherche dans l’unique but de la délivrer et de l’épouser.

Les deux frères, pourtant amis, se livrent alors à une quête déchirante, unis dans la rivalité et dans la légende.

L’échappée légendaire et onirique :

Le rêve fait partie intégrante de toute vie humaine : qu’il anime notre sommeil ou qu’il nous anime, il est notre ligne de vie.

L’une des dimensions de « L’Echappée », que nous souhaitons explorer dans notre exposition, est celle qui se rapporte à la légende et au songe. C’est pour cela que notre choix s’est porté sur ce film d’animation aux couleurs et aux saveurs particulières, à la fois pour son aspect artistique — s’inscrivant d’une certaine manière dans l’esthétique de l’art naïf — mais également pour son aspect fabuleux et onirique.


Into the Wild, Sean Penn

Synopsis :

Malgré son diplôme et la promesse d’un brillant avenir, Christopher McCandless, âgé de 22 ans, décide de tourner le dos à son confort. Son périple l’amène à rencontrer une nature d’un sublime Romantique, alléchante comme un chant de sirène… 

L’échappée du quotidien par l’aventure :

Qui n’a jamais rêvé de quitter son quotidien pour vivre au plus près de la nature ? L’échappée peut se traduire d’une certaine façon comme l’envie de fuir vers d’autres réalités. Sans s’endormir, tout un chacun peut vivre une nouvelle vie rêvée, aussi lointaine qu’elle soit. C’est pour cela que nous avons choisi ce film, pour son réalisme palpitant et le tragique qui en découle.

Mardi 8 février
19h30

Dimanche 13 février
17h00


Et au milieu coule une rivière, Robert Redford

Synopsis : 

Le souffle délicat du vent sur le bord d’une rivière du Montana ; lieu idyllique dans lequel nous suivons la vie de Norman, sage et discipliné, et de son frère Paul, impulsif et rebelle. Les deux garçons suivent attentivement l’éducation de leur père, rythmée par la religion presbytérienne et par la pêche à la mouche — deux disciplines qui façonneront les deux frères et leur rapport au monde.

Lien avec l’échappée et avec Into the Wild : 

Immergé dans la nature, nous ne pouvons faire autrement que de tenter d’être en osmoses avec cette dernière et de se laisser porter par les enseignements qu’elle nous partage. Que ce soit dans Into the Wild ou dans Au milieu coule une rivière, les personnages au contact des étendues américaines se laissent submerger par les défis d’une nature attirante. En effet, au-delà de sa beauté, elle permet de porter un nouveau regard sur soi, sur ses propres évolutions, ses propres désaccords. Bercés par la fluidité de l’eau et des vents, les personnages et les spectateurs s’abandonnent à de nouvelles possibilités.

Mardi 8 février
14h00

Jeudi 10 février
19h30


Green Book, sur les routes du sud, Peter Farrelly

Synopsis : 

Green Book retrace l’épopée de deux américains que tout semble, au premier regard, opposer. En 1962, aux Etats-Unis, règne la ségrégation. C’est dans cette même période que Tony Lip — un videur italo-américain du Bronx, et Dr Don Shirley — un pianiste noir de renommée mondiale — se rencontrent à l’occasion d’une tournée de concerts sur les routes du sud. 

Cette fable aux couleurs de la tolérance vous emportera dans une Amérique des Droits Civiques et de ses détracteurs. 

L’échappée intellectuelle et sociale :

Ne sommes-nous jamais que des étrangers face à l’inconnu? Si nos sociétés s’accordent à penser que le voyage est la meilleure façon de s’échapper de nos préjugés, ce film poignant et haut en émotions ne fera que confirmer cette affirmation. 

« L’échappée », c’est un moyen de penser différemment, de voir le monde aux lueurs de l’altérité, et de briser les préjugés pour mieux vivre ensemble. 

Mardi 22 février
19h45

Dimanche 27 février
17h00


La poursuite impitoyable, Arthur Penn

Synopsis : 

Au Texas, dans une Amérique sombre des années 60, un shérif désabusé fait une promesse, celle de la loi. Au même moment, un évadé présumé coupable revient dans sa ville natale et fait l’objet d’une traque effrénée de la part des habitants. Illustration d’une Amérique qui dérape et prend plaisir à s’engager dans une chasse à l’homme palpitante.

Lien avec l’échappée et Green Book : 

L’ignorance qui pousse à dépasser les limites de la morale tandis qu’au même moment la fuite se transforme en une échappée épique, c’est ici la présentation d’un nouveau prisme de l’échappée. Lorsque dans une petite ville, s’échapper devient inévitable, nous nous sentons poussés par un nouveau regard, un regard critique, un regard fantasmagorique. Une histoire, un lieu et tant de voix qui laissent le spectateur s’abandonner à une poursuite haletante et à la remise en cause des préjugés nécessaires pour avancer et construire un monde de justice sociale. En résonance avec le film Green Book, de Peter Farrelly, La poursuite impitoyable nous propose de fuir les lieux communs et l’influence de déterminations sociales pour accéder à la liberté.

Mardi 22 février
17h00

Jeudi 24 février
14h00

Catégories : Édition 2022

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *