LE MUSÉE INTERNATIONAL D’ART NAÏF ANATOLE JAKOVSKY

Thérèse Pouget, Sans titre, Acrylique sur toile, 1986, 60 x 73 cm. D.R.
Courtesy de l’artiste et du Musée International d’Art Naïf.

Le Musée International d’Art Naïf Anatole Jakovsky présente une collection permanente d’œuvres retraçant la production des artistes de l’art naïf du XVIIIème siècle à nos jours.

Inauguré en 1982, le musée accueille la donation d’Anatole Jakovsky qui a consacré sa vie au soutien d’artistes en marge. Militant dans un premier temps pour la reconnaissance des modernistes, il s’en détourne totalement pour défendre la cause des artistes “naïfs”. Reconnu au XXème siècle comme un art à part entière, l’art naïf souffre néanmoins du caractère non académique et autodidacte de ses représentants. La traduction du mot naïf au Québec devient « indiscipliné », faisant écho aux libertés prises par les artistes par rapport aux normes supposées de la discipline. Le Musée International d’Art Naïf apparaît donc comme un lieu propice à la création et à l’expression de cette liberté. Un cadre intime et familier pour accueillir un art peu connu, qualifié de « naïf » car spontané, individuel, privilégiant la vision intérieure du peintre.